• by ims-gestion-cooc
  • 22 juillet 2019
  • 170

Depuis le début de l’année les ventes d’appareils auditifs que nous réalisons le sont pour plus des 2/3 en appareils rechargeables.

A cela plusieurs raisons, au 1er rang desquelles, l’arrivée des batteries lithium-ion.

En effet cette nouvelle génération de batterie révolutionne le mode de fonctionnement.

Comparé aux anciennes versions de batteries, le temps de charge passe de 8h à 3h, l’autonomie fait un bond de 14h à 20h. En cas d’oubli une charge de 30 minutes offrira 6h d’autonomie environ.

Quid de leur durée de vie ? Eh bien quand les précédentes batteries tenaient entre 6 mois et 15 mois (selon le modèle 312 ou 13) les nouvelles sont garanties 4 ans par les fabricants, Phonak espère même les voir durer jusqu’à 6 ans, soit peu ou prou la durée de vie de l’appareillage auditif.

Les appareils rechargeables haut de gamme offrent de même un agrément d’utilisation supérieur, leur mise en route et arrêt est entièrement automatique (Audéo Marvel R de Phonak et Charge & Go de Siemens), fini les manipulations fastidieuses.

Les chargeurs sont devenus plus facilement transportables également et peuvent être alimentés par toute prise USB 2.0 standard, certains offrent la possibilité de se passer de tout        branchement au secteur pendant plus d’une semaine (Chargeur Premium +, power Pack de Phonak).

Une précaution pour les voyageurs à noter, comme tout dispositif équipé de batterie Lithium-ion, les appareils auditifs utilisant cette technologie ne doivent pas voyager en    soute, pensez à les garder en cabine lorsque vous prenez l’avion, comme c’est le cas pour les smartphones et tablettes.

Le design de ces appareils est aussi légèrement différent, la batterie étant interne, leur intégration est meilleure, et les appareils sont dépourvus de logement de piles, qui constituait une porte d’entrée à toutes poussières et/ou humidité.

Ces appareils sont-ils plus chers que ceux à piles ? Le surcoût à l’achat est compensé par l’économie du poste pile, avec le déremboursement partiel des piles, le différentiel est désormais très faible, de l’ordre de 5% du prix de l’appareil.